Le 12 juillet 2016, les chapitres français de la Fédération des femmes pour la paix mondiale (FFPM) et de la Fédération pour la paix universelle (FPU) ont inauguré leurs nouveaux bureaux situés dans 13e district du sud de Paris. Conçu comme un lieu dédié à l'échange international et interculturel, le centre, appelé « Espace Barrault », permettra à la FPU et la FFPM d'organiser sur une base continue des forums, des débats et des programmes culturels avec les Ambassadeurs de paix et les invités.

Jacques Marion, président de la FPU FranceBrigitte Wada, présidente de la FFPM France

Le rassemblement réunit environ cinquante participants, y compris des Ambassadeurs de paix de longue date tels que Mgr Jacques Gaillot, évêque de Partenia ; Mme Patricia Lalonde, présidente de l'association MEWA consacrée au droit des femmes ; M. Mohammed Larbi Haouat, responsable de l'association ASILEC affiliée à l'UNESCO ; M. Chamsamone Voravong, président de l'association FORIM ; le Vénérable Michel Thao Chan, président du Cercle des Nations, etc.

Le Vice-président de FPU-France, Patrick Jouan, accueillit chaleureusement les invités dans la salle de conférence récemment rénovée. Puis il présenta le président de la FPU en France, Jacques Marion, qui donna un aperçu des activités et des perspectives de l'organisation pour 2016 et pour les trois années à venir. Ce dernier souligna le lancement de l'initiative des parlementaires pour la paix à l'Assemblée nationale de Séoul en février dernier, et son lancement prévu pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Eurasie lors d'une prochaine conférence à Londres les 7-9 septembre. Il remercia également les Ambassadeurs de paix pour avoir proposé des candidats pour le prochain Prix Sunhak pour la paix, un prix annuel d'un million de dollars qui sera attribué à un individu ou une organisation lors du Sommet mondial 2017 en Corée.

Brigitte Wada, présidente de FFPM France, donna ensuite un bref aperçu des activités de son organisation, depuis les conférences internationales au Moyen-Orient jusqu'aux programmes éducatifs et aux « Ponts de la paix » destinés à  promouvoir la réconciliation entre les femmes à travers le monde. Elle fit un rapport sur les jeunes représentantes FFPM d'Europe qui participèrent en juin à la conférence annuelle DPI/ONG des Nations Unies, tenue cette année en Corée, ainsi que sur la récente conférence au Parlement européen, à Bruxelles, sur le thème des femmes et de la prévention de la radicalisation.

La soirée fut conclue par des discussions amicales autour d'un buffet debout, et suscita l'attente d'un nouveau niveau d'activités pour la FPU et la FFPM en France.

Retour en haut de page
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com