Emmanuel Chouraqui et Edmond Lisle , président de la Fraternité d'Abraham
Projection du film sur André Chouraqui
Emmanuel Chouraqui, le fils d'André Chouraqui répond aux quesitons
Jacques Marion explique la semaine de l'harmonie interconfessionnelle
Présentation de la semaine de l'harmonie interconfessionnelle
Débat après la projection du film

Le 1er février 2018, les sections françaises de la FPU et de la Fédération des Femmes pour la paix ont célébré à Paris l'ouverture de la Semaine mondiale de l'harmonie interconfessionnelle avec une soirée débat autour du film : « André Chouraqui : L'Écriture des Écritures ». Tenue à l'Espace Barrault, siège des deux organisations à Paris, la réunion a rassemblé 50 participants, dont Mgr Jacques Gaillot, évêque de Partenia, Mr. Lanciné Camara, président de l’Union internationale des journalistes africains, des universitaires et des dirigeants d'ONG.

Le film était présenté par Emmanuel Chouraqui, fils d'André Chouraqui, qui réalisa ce film sur la vie et l’œuvre de son père pour encourager le dialogue interreligieux. M. Edmond Lisle, actuel président de la « Fraternité d'Abraham », une association interreligieuse cofondée par André Chouraqui en 1967, commenta également le film et la vie de ce dernier.

André Chouraqui était un écrivain, penseur et homme politique israélien, connu pour sa traduction de la Bible et du Coran. Né en Algérie en 1917, élevé au sein d’une communauté juive à l’époque coloniale, il fit l'expérience dès sa jeunesse de la complexité des relations entre juifs, chrétiens et musulmans. Formé en France, actif dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, il sut transcender les souffrances imposées par l'antisémitisme en une quête passionnée des sources du judaïsme et des vérités sous-jacentes communes au judaïsme, au christianisme et à l'islam.

Politiquement actif dans l'État d'Israël naissant, député-maire de Jérusalem, il contribua à façonner la politique éducative de son pays. Lorsque la guerre de 1967 éclata entre Israël et le monde arabe, il cofonda la « Fraternité d'Abraham » avec le Père jésuite Michel Riquet, l'homme de lettres Jacques Nantet et le recteur de la grande mosquée de Paris Si Hamza Boubakeur, afin de promouvoir le dialogue entre les trois religions monothéistes. Son livre « Lettre à un ami arabe » publié en 1969 exprimait son désir profond de réconciliation entre les frères ennemis.

Il poursuivit ensuite assidûment des travaux d'érudition, traduisant la Bible et le Coran, écrivant de nombreux livres, s'efforçant à travers le langage de mettre en relief les ponts et les points communs entre les trois traditions monothéistes, jusqu'à sa mort en 2007.

Après ce film captivant sur la vie, la vision et l’œuvre d'André Chouraqui, son fils Emmanuel ouvrit le débat en compagnie du président de la Fraternité d'Abraham, Edmond Lisle. La soirée fut riche en inspiration spirituelle et en information culturelle.

 
 
 
 
 
 

Mr. Lanciné Camara, président de l’Union internationale des journalistes africains, des universitaires et des dirigeants d'ONG.

Retour en haut de page
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com